Carte scolaire : ajustement de rentrée
Temps partiels
Publié; le 5 septembre 2014 | snudi fo

Après avoir annoncé son départ du département au 1er octobre, la DASEN, a présenté la situation générale de la carte scolaire, avec Les cas des écoles en ouvertures et fermetures conditionnelles ont été étudiées. Les dosiers confiés au SNUDI-fo 89 ont été défendus par ses représentants.

Au bout du compte, 5 ouvertures de classes ont été réalisées. Seulement, il a été l’occasion pour nous de découvrir également que le constat de rentrée faisait état sur le département d’un augmentation de 215 élève par rapport aux prévisions... Le calcul est simple : 215 élèves pour 5 postes, c’est une logique de 43 élèves par classe !
Concrètement, cela nous donne des écoles à plus de 26 de moyenne qui n’ouvrent pas. Pour une école à 26,4 dont nous défendions le dossier, la DASEN nous a répondu que si elle ouvrait ici, il faudrait ouvrir dans 20 autres écoles pour respecter l’équité départementale. Nous sommes d’accord ! Car le problème est bien là : Les postes sont toujours insuffisants. La logique de l’austérité impose une carte scolaire désastreuse ! Faut-il avoir plus de 33 élèves par classe, comme à Saint-Clément pour espérer bénéficier d’une ouverture de classe ?
Pour le SNUDI-FO, la solution est simple : créer les poste et ouvrir la liste complémentaire du concours !

Un autre sujet a été abordé : les nouveaux rythmes imposent des quotités arbitraires aux collègues en temps partiels :
Lors du groupe de travail carte scolaire, le problème des temps partiels dont la quotité ne correspond plus aux critères de la CAF pour donner droit à allocation a été évoqué.
Depuis l’année dernière le SNUDI-FO 89 a alerté l’administration que cela pouvait constituer une perte de salaire de plus de 200€ par mois. Cette fois, la DASEN s’est engagée à étudier les cas de ces collègues qui en feraient la demande.
Faites vous aider et conseiller par le SNUDI-FO 89 ! Confiez-nous vos dossiers !

Pour conclure, entre les rythmes scolaires qui déréglementent l’Education Nationale et municipalise l’organisation de l’Ecole, l’annualisation du temps de travail des PE remplaçants et en postes fractionnés, le manque de postes, les affectations arbitraires... L’heure est indéniablement à la mobilisation !

Réunissons-nous ! Organisons-nous ! Ne lâchons pas ! Ne laissons pas croire que nous acceptons cette réforme !

cale




SPIP 2.0.25 [21260] habillé par le Snudi Fo