EXEAT-INEAT : un léger mieux... à poursuivre !
Publié; le 5 juin 2017, mis à jour le 15 juin 2017 | snudi fo

Exeat : la mobilisation et les actions menées par le SNUDI-FO 89 portent leurs fruits :

- même si cela reste insuffisant, en plus des 10 annoncés lors de la dernière CAPD, et suite à nos interventions, 3 dossiers d’exeat supplémentaires défendus par notre syndicat ont été accordés. Nous continuons à nous mobiliser pour qu’il y en ait davantage.

Par ailleurs, le nombre de stagiaires à la rentrée prochaine sera augmenté par rapport à ce qui était prévu.
Cela correspond à ce que nous demandons depuis des années pour améliorer la situation dans le département : Il faut recruter davantage ! Mais il faut que cela ait des conséquences directes pour les collègues et que les demandes soient accordées : EXEAT, temps partiels, détachements, dispo...

Lors de l’audience, la DASEN nous a annoncé qu’il n’y aurait pas d’exeat supplémentaire d’ici la rentrée, afin de se laisser la possibilité de traiter des cas urgents à ce moment-là. Pour FO des cas urgents il y en a déjà beaucoup. Nous réitérerons notre demande à la rentrée, notamment en exigeant le recrutement sur liste complémentaire.


RASSEMBLEMENT DEVANT la DSDEN :
MERCREDI 22 MARS.
POUR UN MAXIMUM D’EXEATS ACCORDES !
L’YONNE MANQUE DE PERSONNEL ? RECRUTONS !

Déjà plus de 120 signatures : SIGNEZ-LA ET FAITES-LA SIGNER LARGEMENT !

Cette rentrée de vacances d’hiver coïncide avec les résultats des permutations informatisées.
Pour la grande majorité des collègues concernés, c’est donc, comme attendu, avec une mauvaise nouvelle qu’il faudra aborder cette nouvelle période.

En effet sur les 186 demandes icaunaises de changement de département, seules 29 d’entre elles ont été accordées lors de la phase des permutations informatisées, soit 15% des demandes (largement en dessous de la moyenne nationale et académique)...
14 collègues obtiennent la Côte d’Or, avec un barème minimum de 636 pts... Autant dire que de nombreuses situations d’éloignement de domicile et de conjoint ne sont pas prises en compte.

Cela est dû en partie par le peu d’entrées dans notre département, puisque seulement 18 collègues entrent. Ce n’est pas qu’un problème d’attractivité puisque 48 collègues avaient demandé l’Yonne en premier ou deuxième voeu (36 en premier voeu) !! Ce sont donc seulement 50% des demandes d’entrée dans notre département en premier voeu qui sont accordées.

15% de satisfaction aux permutations c’est largement insuffisant !

De nombreuses situations restent sans solution, malgré les demandes répétées et le désarroi des collègues et de leurs familles. Quant aux collègues qui demandent pour d’autres raisons que pour se rapprocher de leur conjoint, c’est peine perdue, ils sont contraints de rester dans l’Yonne ou de demander une dispo...

Pour plus d’informations sur les barèmes (par département d’entrée, de sortie...), les statistiques, les règles et fonctionnement des permutations, n’hésitez pas à nous contacter.

Le SNUDI-FO 89, comme chaque année, invite tous les collègues concernés à nous contacter pour monter votre dossier de demande d’exeat nous organiser afin de réclamer qu’un maximum d’exeat soient accordés afin de compenser le peu de permutations accordées. Le SNUDI-FO 89 portera tous vos dossiers de demande de sortie du département et organisera la mobilisation pour qu’un maximum d’exeats soit accordé.

Attention : la demande d’exeat (pour sortir de l’Yonne) doit être transmise à la DSDEN avant le 1er avril (délai de rigueur). Voir sur l’extranet (si vous avez des difficultés pour vous y connecter n’hésitez pas à nous contacter).

Afin d’en discuter, nous invitons tous les collègues concernés à se réunir lors de la prochaine Réunion d’Information Syndicale du SNUDI-FO 89 : mercredi 29-03

Il ne reste qu’une solution à présent : nous mobiliser pour que la DASEN accorde un maximum d’exeats, sur la base de la pétition lancée en début d’année par le SNUDI-FO 89 et qui a recueilli plus de 120 signatures :

Pour un maximum d’exeats accordés !
Le recrutement sur la liste complémentaire du CRPE doit permettre de débloquer la situation des mutations !
Le département manque d’enseignants : recrutons !

Venez nombreux en discuter lors de la Réunion d’Information Syndicale organisée le mercredi 29 mars après-midi.
Ce sera également l’occasion de discuter du mouvement. Retrouvez la circulaire mouvement sur le site de la DSDEN

communiqué SNUDI national :


Le SNUDI-FO 89 a été reçu en audience par la DASEN mercredi 28 septembre et une information importante nous a été donnée :

Nous avons appris à cette occasion que la DASEN, plutôt que de recruter des contractuels, va avoir recours à la Liste Complémentaire. C’est ce que nous réclamons à tous les niveaux depuis le début de l’année :

La Ministre autorise l’ouverture de la liste complémentaire dans notre académie.
C’est une avancée considérable, mais veillons à ce que cela se concrétise.

Suite à la bataille menée par notre organisation, la logique qui s’était imposée l’année dernière dans les départements déficitaires comme le nôtre, ne devrait donc pas se reproduire cette année.
En effet, réglementairement : « Sauf dérogation prévue par une disposition législative, les emplois civils permanents de l’Etat, des régions, des départements, des communes et de leurs établissements publics à caractère administratif sont, à l’exception de ceux réservés aux magistrats de l’ordre judiciaire et aux fonctionnaires des assemblées parlementaires, occupés soit par des fonctionnaires régis par le présent titre, soit par des fonctionnaires des assemblées parlementaires, des magistrats de l’ordre judiciaire ou des militaires dans les conditions prévues par leur statut. » (article 3 de la loi n° 83-634 du 13 juillet 1983 – les dérogations prévues sont pour les missions où il n’existe pas de corps de fonctionnaire, ce qui n’est pas le cas des corps d’enseignant).
- Pour rappel : l’article à ce sujet publié en début d’année.
Le recours à la liste complémentaire est d’ores et déjà une avancée considérable pour endiguer le recrutement de contractuels, menace pesante sur notre statut et nos conditions de travail. Ce n’est pas encore fait, nous attendons que les services départementaux reçoivent les consignes précises à ce sujet, et de voir le nombre qui peut être accordé.

Mais ne nous arrêtons pas là !

Lors de cette audience, la DASEN, nous a informés également, qu’actuellement, la situation des ressources humaines est à l’équilibre, c’est à dire qu’aucune classe n’est sans enseignant : on ne manque pas de remplaçants. Même s’il est certain que cela ne sera plus le cas d’ici quelques temps (à l’approche de l’hiver), la DASEN nous dit ne pas avoir besoin pour l’instant de personnel supplémentaire. Ce qui impliquerait simplement qu’aucun recrutement ne soit fait !

Par contre, cela laisse entrevoir une possibilité, que les représentants du SNUDI-FO 89 ont exposée à la DASEN, à savoir, accorder des exeats !
Si en effet nous sommes actuellement sans besoin, c’est bien parce que la DASEN n’a accordé que 15 exeats cette année (qui s’ajoutent aux 22 permutations - sans parler des demandes refusées de dispo, de détachement, de temps partiels...) laissant de nombreux collègues dans des situations désastreuses, aux dires mêmes de la DASEN.

C’est simple : la DASEN doit laisser sortir des collègues du département et recruter sur la Liste Complémentaire !

La situation étant à l’équilibre, il est en son pouvoir d’accorder immédiatement des exeats et de les compenser ensuite en recrutant sur la Liste Complémentaire, dans le cadre de la directive ministérielle, pour combler les postes alors vacants.
Ce serait une libération pour de nombreux collègues en attente d’une mutation depuis des années, mais également la possibilité pour les autres, bloqués dans l’Yonne, de retrouver l’espoir d’être mutés dans les années à venir !

Cette proposition que nous avons soumise n’a pas été rejetée, la DASEN nous informant qu’elle ne l’avait pas envisagée. Mais pour autant, elle considère, qu’a priori, cela ne correspond pas à la directive ministérielle concernant la liste complémentaire utilisée pour "renforcer le contingent des départements déficitaires" (elle attend de recevoir les instructions officielles à ce sujet).

Mais ne serait-ce pas renforcer notre département que de le faire enfin envisager par les personnels comme n’étant pas une "prison" ?
Permettre aux collègues de retrouver la possibilité d’allier métier et vie personnelle, régler les situations dramatiques dans lesquelles se trouvent certains ? Pour le SNUDI-FO 89, c’est une priorité. Et pour cela, comme nous le disons depuis plusieurs années : il faut recruter !

Pour l’ensemble des personnels en demande de mutation mais également pour les autres, ce serait une avancée certaine qui participerait indéniablement à rendre notre département plus attractif !

Dans ce sens, le SNUDI-FO 89, propose à l’ensemble des organisations syndicales de discuter d’une action commune, et d’ores et déjà, aux collègues en demande de mutation (et les autres), de prendre position en signant la pétition en pièce jointe. Des motions seront prises en RIS et lors du stage des 9 et 10 novembre.

Mobilisons-nous pour que l’ouverture de la liste complémentaire soit bénéfique aux collègues, qu’elle permette que soit respecté le droit à mutation qui fait défaut dans notre département depuis des années.

Signez et faites signer la pétition :
Le recrutement sur la Liste Complémentaire doit permettre de débloquer la situation des mutations !
Un maximum d’exeats doit être accordé !

cale




SPIP 2.0.25 [21260] habillé par le Snudi Fo