CAPD Promotions du 13-12-2016
Publié; le 14 décembre 2016 | snudi fo

La CAPD promotions s’est tenue aujourd’hui mardi 13 décembre. Voici la déclaration du SNUDI-FO 89 lors de cette instance :

Madame la Directrice Académique,
Alors que le CTM vient de voter le projet de réforme sur l’évaluation des enseignants, auquel FO s’oppose, vous avez tenté de mettre la charrue avant les bœufs.
En effet, occultant toute discussion préalable, vous aviez fait disparaître du calendrier la CAPD promotion. Face au tollé de l’ensemble des représentants du personnel, qui l’ont appris en recevant le projet de calendrier des instances, vous êtes revenue sur votre décision unilatérale et nous nous retrouvons donc aujourd’hui pour traiter de l’avancement des personnels.
Nous comprenons bien cette volonté, et cela correspond parfaitement à la logique de la réforme de l’évaluation. En effet, avec la disparition de la notation et de l’inspection, au profit de l’appréciation de la « valeur professionnelle » lors d’entretiens professionnels, c’est la disparition des barèmes vérifiables et discutables, au profit de promotions arbitraires.

Dans ce sens, la disparition des CAPD serait logique. Mais nous n’en sommes pas là.
A l’heure actuelle, il existe encore, comme dans l’ensemble de la fonction publique, un avancement de carrière sur lequel les représentant du personnel ont un regard, et qui est régi par des règles et des barèmes. C’est pour nous essentiel. C’est la garantie de ne pas tomber dans la logique d’avancement au mérite et de soumission à la mise sous tutelle des collectivités territoriales.

Car c’est bien de cela qu’il s’agit : Alors qu’avec la réforme des rythmes scolaires organisant la confusion scolaire/périscolaire, les ingérences municipales se multiplient dans les écoles, les enseignants seraient maintenant évalués notamment à partir d’items tels que « contribuer à l’action de la communauté éducative et coopérer avec les parents d’élèves et les partenaires de l’école/l’établissement », « coopérer au sein d’une équipe »... Cette évaluation est bien un outil de mise sous tutelle des enseignants, pour les soumettre à la réforme des rythmes scolaires, aux « missions périphériques » et préparer « les passerelles » avec les collectivités territoriales dans le cadre des PEDT et de l’école du socle.
C’est pourquoi FO s’oppose à la réforme de l’évaluation de la ministre, tout comme nous nous étions opposés, avec la FSU, la CGT et SUD, à celle du ministre Chatel qui visait le même objectif : celui de soumettre les personnels à leur hiérarchie et aux exigences des collectivités locales, de remettre en cause leur avancement de carrière statutaire, de mettre en place l’arbitraire et l’individualisation, de faire des enseignants des stagiaires à vie.

Pour FO, quel que soit le gouvernement en place, la réforme de l’évaluation est inacceptable : il faut la retirer et maintenir le cadre statutaire actuel. Les représentants du personnel à la CAPD de l’Yonne ne s’y sont pas trompés : en exigeant que se tienne cette CAPD promotions, ils veulent que puissent se tenir des instances paritaires dans lesquelles les organisations syndicales ont un regard sur l’avancement, avec des règles et un barème.

Le SNUDI-FO 89 exige que les CAPD promotions continuent à se tenir et que l’avancement de carrière lié au statut de la fonction publique soit maintenu. La réforme de l’évaluation doit être abandonnée.

Lors de cette CAPD, la DASEN a de nouveau refusé des promotions pour certains collègues : une pour une collègue ayant eu un blâme (ce qui constitue une double peine), une autre pour un collègue en poste adapté, sous prétexte qu’il vise un reclassement (et donc ne plus enseigner). Pour FO, c’est inadmissible. La promotion se fait au barème, en tenant compte de l’ensemble de la carrière. Ce n’est pas un moyen de récompenser ou non des collègues, selon leur projet de carrière par exemple. Malgré le vote contre de l’ensemble des représentants du personnel, la DASEN a maintenu sa décision. En revanche, elle ne l’étend pas aux collègues en Congé Longue Durée...

Dans le cadre de la réforme de l’évaluation cela va se démultiplier !

Cette nouvelle forme d’évaluation c’est l’évolution de carrière "à la tête du client" !
Tout cela pour une revalorisation indigente, sans parler des remises en cause du nombre de promus à la hors-classe.
Nous ne pouvons accepter cela.
Le SNUDI-FO 89 s’est adressé au SNUipp afin d’élaborer, dans l’unité, une prise de position commune pour l’abandon du projet de réforme sur l’évaluation.

La FNEC-FP FO nationale s’est également adressée à la FSU : retrouvez la lettre à la FSU en pièce jointe.

Lors du Comité Technique Ministériel, FO a voté contre ce projet : retrouvez le communiqué FNEC suite au CTM.

Pour FO cela ne fait aucun doute : La ministre doit revenir sur sa position et abandonner sa réforme de l’évaluation. Ce que nous avons pu défaire sous le ministre Châtel, FO ne l’accepte pas davantage sous la ministre Vallaud-Belkacem !

Prenez position dans vos écoles !
La motion de stage du SNUDI-FO 89 est en pièce jointe.
Signez la pétition en ligne.


- Par ailleurs, lors de cette CAPD, le SNUDI-FO 89 est intervenu au sujet des collègues ayant un temps partiel dépassant les 80% et qui ne peuvent pas de ce fait prétendre au supplément de la CAF. Le dossier que nous portions sera réexaminé. Les collègues qui seraient dans ce cas sont invités à prendre contact avec nous.

- Concernant les entrées et sorties des écoles maternelles. La DASEN a rappelé qu’il n’y a pas de règles strictes. L’organisation revient donc à l’équipe. Pour le SNUDI-FO, la responsabilité ne peut revenir aux enseignants : envoyez un courrier à votre IEN indiquant votre organisation (même si vous ne mettez rien en place). Sans réponse de sa part, cela vaut pour accord et vous êtes couvert.

- Des demandes d’autorisation d’absence pour rendez-vous médicaux à Dijon ne sont accordées que pour une demi-journée. Le SNUDI-FO 89 est intervenu pour dénoncer la multiplication de cette réponse inadapté au manque de remplaçants, mettant en difficulté ces collègues. La DASEN nous répond que chaque cas peut être étudié.
Si c’est votre cas, nous pouvons intervenir : adressez-vous au SNUDI-FO 89 !

cale




SPIP 2.0.25 [21260] habillé par le Snudi Fo