Retour à 4 jours : oui... mais pour tous !
Publié; le 11 septembre 2017 | snudi fo

De nombreuses écoles du département sont repassées à 4 jours (60% des communes, soit 45% des écoles du département). C’est ce que souhaitaient les collègues, les élus, les parents, mais cela pose de nombreux problèmes du fait de la disparité entre les écoles et l’inégalité qu cela implique. En effet, ce que nous souhaitons tous véritablement, c’est un retour à 4 jours partout sur le territoire national.

Vous trouverez en pièce jointe le document 4 pages national du SNUDI-FO sur les rythmes scolaires incluant la pétition-motion nationale pour le retour à 4 jours pour tous.

En cette rentrée, de nouvelles questions se posent, du fait de la disparité entre les écoles à 4 jours et celles à 4,5 jours.
En plus des problèmes d’affectations qui en ont découlé et ont impliqué un mouvement et son ajustement toujours plus chaotiques (opérations du mouvement dans la précipitation, affectations de brigades sans école de rattachement, montage des postes, affectation d’office lors de l’ajustement de juillet, remise en cause du droit à temps partiel...), voici ce qui commence à remonter :

APC dans les écoles à 4 jours :

Nous avons eu confirmation en groupe de travail que les APC ne peuvent pas être organisées le mercredi matin, comme cela a été annoncé dans les réunions de directeurs à la rentrée. C’est une décision de la DASEN. Le SNUDI-FO 89 a insisté pour faire entendre que si les parents sont d’accord pour amener leur enfant la question des transports ne posait pas de problème, que rien ne s’y oppose réglementairement, que cela se faisait auparavant et que la question de la discrimination des élèves était inhérente aux APC quel que soit le jour (et notamment sur des journées de 6h), autant que les stages de remise à niveau pendant les vacances...

Mais la DASEN a maintenu sa décision en disant que " les enseignants ont choisi de repasser à 4 jours"... Pour FO, les enseignants demandent le retour à 4 jours partout, un cadrage national, et on voit bien ici les conséquences du fonctionnement école par école. Si vous souhaitez organiser vos APC le mercredi matin, envoyez un courrier à l’IEN pour expliquer votre motivation et l’intérêt pour les élèves de faire les APC le mercredi et faites-nous une copie. Nous défendrons toute demande.

Remarque : l’argument de l’inspection qui consistait, jusqu’à présent, à dire que les APC ne pouvaient être placées au-delà des 6h de classe ne tient donc plus ! On n’est pas à une contradiction près...

Organisation personnelle et familiale :

Elle en pâtit lourdement partout où dans un même secteur des écoles sont à 4 jours et d’autres à 4 jours et demi. En effet lorsque, par exemple, des collègues ont des enfants qui ne vont pas en classe le mercredi alors que eux y vont, cela implique une organisation et des frais supplémentaires de garderie, de trajet... De même l’organisation des temps partiels, des décharges, des remplaçants... C’est un exemple parmi d’autres : Faites-nous remonter les situations de ce type auxquelles vous êtes confrontés.

Animations pédagogiques :

Là encore, des questions se posent. Les collègues vont ils devoir participer à des animations le mercredi après midi, lorsqu’ils ne travaillent pas le mercredi matin ? Celles-ci auront-elles lieu le soir, même après des journée longues ? Pourra-t-on les choisir ? Tout les collègues auront-ils un accès identique ?

Quoi qu’il en soit, pensez que les Réunions d’Information Syndicale (les RIS) sont déductibles des heures d’animations pédagogiques. Le SNUDI-FO 89 vous proposera un calendrier des RIS dans les temps à venir. Vous pouvez aussi nous solliciter pour en organiser une dans votre école, notamment sur le temps de midi. N’hésitez pas !

Brigades :

Toujours concernant les dérives des "nouveaux-nouveaux-rythmes" : les collègues brigades rattachés à une école sur 4 jours ne sont donc pas dans leur école de rattachement le mercredi matin... mais ils peuvent être appelés sur leur portable. Nous avons obtenu de la DASEN et de l’IENA que cela ne se fasse qu’en marge, dans les périodes de forts besoins en remplacement et étudié au cas par cas (garde d’enfant...). Mais, pour FO, les collègues remplaçants sont ainsi placés sous une forme d’astreinte alors que leurs obligations de service sont déjà largement remises en cause par le décret Hamon et la possibilité de faire plus de 24h par semaine encore aggravée par le nouvel assouplissement Blanquer. Là encore la situation se dégrade.
Pensez à vérifier vos nombres d’heures par semaine selon le fonctionnement réglementaire suivant (Décret n° 2014-942 du 20 août 2014, note de service n° 2014-135 du 10-9-2014) :
- pour tout dépassement (plus de 24h pour les temps pleins), vous cumulez des heures à récupérer.
- pour tout sous-service (moins de 24h), les heures ne se décomptent pas et ne sont pas dues.
Prévenez-nous dès le moindre souci ou la moindre hésitation à ce sujet, les droits des remplaçants brigade (déjà bien mis à mal par les différents décrets les concernant) ainsi que les obligations de service de tous le PE sont en jeu. Rappelons que l’abrogation de la réforme des rythmes Peillon-Hamon est seule à même de régler pleinement ce problème !

Et toujours l’ingérence des mairies, les PEdT, la confusion entre scolaire et périscolaire, le budget éducation des collectivités territoriales (avec toujours moins de subventions de l’Etat) revu à la baisse... et le mercredi matin encore travaillé dans de nombreuses communes !

Faites-nous remonter les problèmes rencontrés : nous pouvons intervenir !

Le SNUDI-FO continue la mobilisation pour le retour à 4 jours pour tous sur 36 semaines et l’abrogation des décrets Peillon-Hamon-Blanquer sur les rythmes scolaires et la territorialisation de l’Ecole.
Faites remonter au SNUDI-FO 89 tout problème à ce sujet et continuons à revendiquer ensemble :
- 4 jours pour tous (lundi, mardi, jeudi, vendredi), dans toutes les écoles, dans toutes les communes, sur 36 semaines  !
- maintien de la définition nationale des dates de congés et de vacances scolaires sans possibilité de dérogation  ;
- abandon des PEdT, non à l’ingérence des élus, non à la confusion scolaire/périscolaire.

cale




Documents Liés
4 pages - rythmes scolaires 2017
PDF - 168.4 ko
Rechercher sur le Site
Dans la même Rubrique
Tout savoir sur le PAI
Rentrée 2018
Pour le SNUDI-FO, une rentrée sous le signe de la défense nécessaire de nos droits et de nos conditions de travail !

PPCR, Hors Classe : place à l’arbitraire...
...pour FO c’est NON !

Demandes de temps partiel et dispo
CAPD Promotions et PPCR
Retour à 4 jours : c’est maintenant !
Suppression d’emplois aidés et de structures d’enseignement spécialisé : est-ce cela la "bienveillance" ?
Retour à 4 jours : oui... mais pour tous !
Projet de décret sur les rythmes scolaires
ou la poursuite de la territorialisation :
C’est toujours NON !

Urgence : Ecole inclusive, situation explosive
Titulaires remplaçants : De pire en pire...
Pour en finir avec l’APC, la confusion scolaire/périscolaire, les PEdT,… l’abrogation du décret instaurant les rythmes scolaires est plus que jamais à l’ordre du jour !
CAPD ajustement : Déclaration préalable FO
Les DASEN pourraient déroger aux 36 semaines de classe
Dossier spécial remplaçants
Rapport sur l’avenir des circonscriptions du premier degré : un rapport contre l’École, contre les postes et les statuts de tous les personnels, de toutes catégories !
Modification du décret statutaire de 2008 des PE : la ministre veut franchir un cap pour adapter le statut à la « refondation » de l’école !
Nouveaux rythmes : la territorialisation en marche
Conférence contre les nouveaux rythmes :
Compte-rendu et Lettre ouverte à la ministre

Elections professionnelles dans l’Education Nationale : très nette progression de FO
1 | 2 | 3 |>
SPIP 2.0.25 [21260] habillé par le Snudi Fo