CAPD du 12 juin : Mouvement + Hors-classe + Exeats
Publié; le 13 juin 2019 | snudi fo

Mercredi 12 juin, la CAPD retardée traitant du mouvement, de la hors-classe et des exeats s’est réunie.

- Mouvement :

Comme prévu, le mouvement 2019 qui inaugure les nouvelles règles, imposées par le ministère, a été chaotique.
La responsabilité de ce désastre revient entièrement au ministre et à sa note de service sur la mobilité des enseignants contre laquelle l’ensemble des organisations syndicales a voté (sauf le SNE).
La logique qui s’impose est bel et bien, comme nous l’annoncions, la remise en cause du principe même du mouvement qui voulait que les collègues au plus fort barème obtiennent des postes au plus proche de ce qu’ils souhaitent.
Au lieu de ça, nous nous retrouvons, par exemple, avec des postes convoités (lors de la deuxième phase) à Auxerre ou à Avallon qui sont obtenus à titre définitif par des collègues avec un barème de 0,333 tandis que des collègues avec 5 ou 6 ans d’ancienneté se retrouvent à 80 km de leur domicile (à Sens, Auxerre 3 ou Joigny).
Ces aberrations résultent directement des nouvelles règles et de la disparition de la deuxième phase. C’est exactement ce que nous avions anticipé et que nous dénoncions. Indéniablement, au vu des résultats, nous avions raison de voter contre et de nous opposer à cette décision unilatérale du ministre.

Toutefois, au niveau départemental, la DASEN s’est montrée particulièrement attentive à nos remarques.
Suite à l’intervention et au courrier envoyé par le SNUDI-FO, après réception du premier projet de mouvement, les collègues "hors voeux" aux plus hauts barèmes qui avaient été affectés comme TRS (poste fractionné) sur Sens - alors que les plus petits barèmes étaient sur Joigny - ont tous été réaffectés sur la circonscription Joigny.
Cela permet de prendre davantage en compte les barèmes (en tout cas pour les postes "hors voeux") et rectifie une injustice flagrante. Une dizaine de collègues ont donc été davantage satisfaits, et avec un plus haut barème ont donc pu obtenir un "meilleur" poste.
Le SNUDI-FO 89 se félicite de cette avancée qui a permis de rétablir, pour ces collègues, un minimum de respect du barème.

Mais cela ne règle pas tout, loin de là. Car ce qui a pu être réglé pour ce problème dû à l’algorithme, n’a pu être revu pour ce qui résulte de la note de service ministérielle et des nouvelles règles : de nombreuses injustices persistent.
Dans ce sens, le SNUDI-FO a demandé à ce que l’on revienne sur ces nouvelles règles et qu’on retourne à un fonctionnement avec une deuxième phase permettant de remettre en jeu tous les postes non demandé dans les voeux principaux. C’est ce qui permettait un minimum de transparence et d’égalité de traitement. Mais ce n’est pas possible localement (puisque c’est une décision ministérielle).
Nous demandons donc l’abandon pur et simple de cette note de service qui implique que la stratégie des voeux supplante le barème. Ce que nous n’avons pas manqué de rappeler.
lire la déclaration préalable du SNUDI-FO
Ce nouveau fonctionnement est inacceptable et incompréhensible. Il ne correspond en rien à la demande des enseignants qui veulent le respect de l’égalité de traitement, garanti par les statuts, les droits collectifs et les barèmes. C’est une anticipation, par le ministre Blanquer, de la Loi Fonction Publique qui vise à faire disparaître les instances représentatives et la vérifications par les représentants du personnel des décisions administratives.

Par ailleurs, le SNUDI-FO a porté toutes les demandes des collègues, certaines ont pu trouver une explication, d’autre seront étudiées, certaines ont été prises en compte. C’est cette possibilité de faire entendre la voix des personnels qui est remise en cause par la Loi Fonction Publique : nous la dénonçons et la combattons.

Lors du meeting organisé par l’intersyndicale CGT-FO-FSU-SUD le mardi 11 juin, les organisations ont rappelé leur refus de ce projet de Loi désastreux pour les services publics et la République.
Des assemblées de secteurs seront organisées le 27 juin à Auxerre, Sens, Migennes, Tonnerre, Avallon et Toucy pour réunir toutes celles et ceux qui s’y opposent, qui souhaitent s’informer de la situation de la Fonction Publique attaquée de toutes parts (Education, Santé, Finances, SNCF...). Ces assemblées sont le lieu incontournable pour décider ensemble des moyens d’actions qui nous permettront de bloquer ce gouvernement.

La phase d’ajustement pour les TRS, par circonscription aura lieu le 4 juillet. là encore c’est bien tard, en particulier pour les collègues sur postes fractionnés qui devront contacter les écoles et les collègues qu’ils complètent... La publication des listes de postes (toujours vacants ou montages des postes fractionnés) devrait arriver dans les temps à venir, mais nous n’avons pas encore la date.
Nous vous tiendrons informés. Faites suivre votre demande par le SNUDI-FO.

- Hors Classe :

Nous n’avons toujours pas le contingent départemental exact de passage à la hors-classe... Pas de résultats officiels donc, mais une liste classée. Nous avons toutefois étudié les situations particulières exposées par notre organisation, car la DASEN a accepté de revoir (à la hausse) certaines appréciations attribuées l’an dernier.
C’est une véritable avancée départementale qui démontre bien l’absurdité (encore une fois) de la directive ministérielle, issue de PPCR, qui veut que ces appréciations soient figées !
La DASEN, s’y était engagée suite aux demandes répétées du SNUDI-FO et a tenue sa promesse : 19 collègues ont vu leur appréciation augmenter cette année par rapport à l’année dernière.

Cela n’empêche pas la réforme de l’évaluation des enseignants et PPCR d’établir un fonctionnement opaque et arbitraire. Le SNUDI-FO continue à en demander l’abandon.
N’hésitez pas à nous contacter pour toute information ou suivi de dossier.

- Exeats-ineat :

Cette année, le résultat des permutations a été catastrophique.
Comme nous le rappelons à chaque fois, si les deux années passées ont permis de laisser partir un peu plus de monde c’est du fait d’un nombre plus important de stagiaires affectés sur l’Yonne. Cela prouve bien que le problème du manque de personnels qui implique le manque d’exeats et de permutations, n’a qu’une seule solution : le recrutement !
Pour cela l’augmentation de l’attractivité du métier est incontournable (par l’amélioration des conditions de travail et l’augmentation des salaires) ! En attendant, seulement 14 exeats ont été attribués, privilégiant des situations "d’urgence" mais laissant sur le carreau de nombreux collègues avec de très hauts barèmes.

Le SNUDI-FO continue à insister et à intervenir auprès de la DASEN pour qu’elle rallonge la liste et qu’un maximum d’exeats soient accordés. Hélas, elle a clairement exprimé ne pas être à même d’en lâcher plus... le département étant déjà déficitaire.
On y revient : si le département est déficitaire, pas d’autre solution que d’embaucher !
De trop nombreuses situations intenables sont encore en souffrance (pour raison médicales ou de rapprochement familial).

Pour un maximum d’exeats accordés ! Pour le respect du droit à mutation !
Là encore, il faut nous mobiliser et établir le rapport de force qui nous permettra d’obtenir satisfaction.

cale




Documents Liés
déclaration SNUDI-FO
PDF - 104.3 ko
Rechercher sur le Site
Dans la même Rubrique
STAGE SYNDICAL 28 et 29 NOVEMBRE : PROTECTION DES ENSEIGNANTS
Réunions d’Information Syndicale du SNUDI-FO 89
Groupe de travail de rentrée 2019 :
NON , tout ne se passe pas bien, loin de là !

Inclusion scolaire systématique - disparition programmée des IME et ITEP
CAPD du 12 juin : Mouvement + Hors-classe + Exeats
Mouvement :
Les documents sont arrivés mais le mouvement s’annonce désastreux

Chatel-Censoir : La DASEN prend ses responsabilités.
Une nette avancée, suite à l’action menée par le SNUDI-FO 89 !

RETRAIT TOTAL DU PROJET DE LOI BLANQUER
La mobilisation continue !!
Participez aux REUNIONS PUBLIQUES dans votre secteur !

Soutien total aux parents et enseignants de l’école des Prés-hauts à Tonnerre : de nettes avancées
MANIFESTATIONS du SAMEDI 30 MARS :
RETRAIT DE LA LOI BLANQUER

Règles du mouvement :
vote unanime contre lors du CTSD !

Collège Bienvenu-Martin : NON à la fermeture !
Nouvelles règles du mouvement : Affectations arbitraires à titre définitif
TOUS EN GREVE LE 19 MARS

APPEL A LA GREVE mardi 5 février
Rassemblement à Paris le 7 février

Promotion... vous avez dit promotion ?
Joigny revient à 4 jours à la rentrée 2019 !
Élections professionnelles :
Le SNUDI-FO 89 conserve ses deux sièges en CAPD et CTSD et continue sa progression !

Pour le retour à 4 jours à Joigny
et partout sur le territoire !

Rythmes scolaires :
pour le retour à 4 jours à Joigny et partout !

1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 |>
SPIP 2.0.25 [21260] habillé par le Snudi Fo